Titre provisoire : Trajectoires (une expérimentation poétique sur le mouvement).

résidence du 13 janvier au 3 février 2020

Jeune diplômée d’un master de philosophie, Noëlie Plé travaille et écrit sur les multiples mouvements qu’induit le contact du corps avec son environnement. Cette zone du contact constitue son terrain de jeu privilégié. A la lisière des mondes, entre l’intérieur et l’extérieur de notre expérience, il semble que quelque chose passe. Donner de l’importance au monde de l’entre, ni dedans ni dehors mais à la croisée des chemins, revient à penser la manière dont nos souvenirs, nos peurs, nos rêves se lient avec le vent et la lumière pour finalement devenir une trajectoire. Investir le lieu des interstices devient pour elle l’occasion de cultiver d’autres formes d’attention au monde. Écrire et expérimenter autour de cet assemblage de consistance passe ici par une focalisation sur un mouvement précis : la vibration. Puisque celui-ci lui permet de faire en sorte que la lisière devienne membrane.

© Lorène Plé

© Lorène Plé

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

2 × cinq =

Poster commentaire