en résidence du 9 au 19 octobre 2020

Portée par la ComUE Université Paris Lumières, l’École Universitaire de Recherche (EUR) ArTeC a pour fonction de promouvoir et d’articuler des projets de recherche et des dispositifs de formation (à partir du niveau master) relatifs aux Arts, Technologies (numérique, médiations humaines) et Création.

La recherche et la pédagogie s’organisent autour de 3 axes scientifiques majeurs :

1) La création comme activité de recherche;

2) Les nouveaux modes d’écritures et de publication;

3) Les technologies et les médiations humaines

L’EUR ArTeC s’est fixé quatre objectifs prioritaires:

1) Développer et mieux comprendre la création comme processus, production et apprentissage et réfléchir au rôle crucial joué par les technologies et le numérique dans les développements en cours, le tout en mettant au premier planla formation par la recherche;

2) Soutenir des initiatives émergentes basées sur des articulations originales entre recherche, pratiques artistiques et formation supérieure;

3) Réfléchir au rôle crucial joué par les technologies et le numérique dans les développements sociaux en cours;

4) Faire émerger des collaborations entre les institutions partenaires et les membres de la ComUE Paris Lumières.

 

© Aurore Claverie

© Aurore Claverie

 

Présentation du projet Master ArTeC – La Métive

Le master ArTeC développe avec ce qu’il appelle “Les ateliers nomades” un concept original qui permet à ses étudiants de bénéficier de séjours de résidence dans des lieux hybrides où se mélangent art et pensée, des lieux de passage fréquentés par des artistes, des théoriciens, des institutionnels et des professionnels de l’art. Deux résidences se déroulent au même moment avec des étudiants présentant des profils différents : une à Larret, dans le Périgord, et une autre à Moutier-d’Ahun, à La Métive.

La Métive avec son approche transdisciplinaire des arts et sa politique d’accueil d’artistes en résidence répond particulièrement bien à la stratégie de décentrement que nous voulions créer qui consiste à déplacer le monde académique de l’université vers le monde rural pour initier des chocs esthétiques et des rencontres.

Le but de ces séjours est d’avancer le projet d’expérimentation des étudiants. Ils sont des moments de travail pratique individuel et collectif qui se passent en dehors de l’université sur une période de dix jours. Les étudiants qui rejoignent le master ArTeC viennent d’horizon divers: du cinéma, des arts plastiques, du théâtre, du design, de la philosophie, de l’ingénierie, etc. Pour les aider à développer leur projet expérimental, des artistes en résidence à La Métive où qui le seront bientôt sont invités à partager leur expérience de l’art et à accompagner les étudiants par leurs conseils (Alexis Choplain, Marianne Vieulès, Julia Armager, Noëlie Plé, Fabien Zocco), des professionnels (Benoît Lahoz, artiste et enseignant à ArTeC, Jean-Marie Dallet, artiste et enseignant à ArTeC), sont là pour les aider à construire les prototypes qui présenteront lors de la soutenance de leur examen final et des institutionnels viendront leur parler de la région Nouvelle-Aquitaine et des possibilités qui s’offrent à eux de pouvoir travailler ici en tant que jeune artiste.