ÉTUDE EN ROUGE

résidence du 21 janvier au 1er février 2020

sortie de résidence le jeudi 30 janvier à 19:30 à La Métive

Composition musicale inspirée de « La partition rouge », anthologie, poèmes et chants des indiens d’Amérique du Nord, traduits et présentés par Jacques Roubaud et Florence Delay

(éditions du Seuil, 1988)

Direction artistique : Isabelle Jelen

Composition et interprétation :

Tiziana Bertoncini (violon, voix), Monsieur Gadou (guitare électrique, harmonica, saxophone péruvien, voix), et Isabelle Jelen (harmonium indien, voix)

Images en mouvements : Bruno Lahontâa

À partir de la « Partition rouge, anthologie, poèmes et chants des indiens d’Amérique du Nord », Isabelle Jelen, Tiziana Bertoncini et Monsieur Gadou déploient leur propre vision de la légende des peuples « natifs » de l’Amérique. Pour les indiens, « l’acte de parole c’est que le dire est le faire. L’écriture poétique du dire est alors une partition. »

Le livre est « source » qui est ici bien davantage à prendre au sens premier, figuré du terme : comme le lieu où une eau sort  naturellement du sol, donnant ensuite naissance à une rivière : de fait, c’est un déferlement de sons de toutes provenances (voix, guitare, violon, harmonium), de paysages de toutes natures qui entraînent l’auditeur dans son sillage.

Les musiciens s’escriment à faire se télescoper les climats les plus variés sur ces vastes panoramas, où les textes proférés ne sont plus qu’une matière, une trame musicale parmi d’autres : transe chamanique, primitive et non dénuée d’esprit(s), qui bringuebale le spectateur à travers l’Amérique de ses rêves.

Contrepoint, contre-chant, dans la musique comme dans la manière d’appréhender le mythe, loin de toute image d’Épinal ou d’Hollywood, font de cette étude une partition nouvelle pour des textes immémoriaux et surprenants.

En partenariat avec l’OARA – Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine

:::

L’équipe

 

Tiziana Bertoncini

Elle a obtenu son Diplôme de violon au Conservatoire de Sienne et celui d’artiste plasticienne à l’Académie des Beaux Arts de Carrare. Puis elle a suivi des cours de spécialisation dans les domaines de la musique de chambre et de la didactique.

Après avoir joué dans divers orchestre et ensemble de musique de chambre, elle se concentre sur la musique contemporaine, écrite ou improvisée. Son travail musical oscille entre une recherche personnelle sur l’instrument et ses possibilités sonores, et la composition ou collaboration avec des artistes d’autres médias. En même temps, elle s’intéresse aux croisements et synthèses entre les éléments visuels et musicaux/sonores.

Elle a joué dans des festivals internationaux de musique contemporaine et improvisée, tout comme elle a fait partie ou a contribué à la partie musicale de nombreux spectacles de danse, théâtre, vidéo et multimédias. Son travail en solo comprend compositions électroacoustiques, performances et installations.

Depuis 2006 elle est membre de l’ensemble]h[iatus, avec lequel elle a collaboré avec nombreux compositeurs, qui ont écrit pour l’ensemble.

Elle a été artiste en résidence au “Bridge guard – Residential Art/Science Centre” in Stúrovo, Slovakia (2008), au AIR Krems, Austria (2009), au Centre National de Création Musicale CÉSARÉ, Reims (2013), au Künstlerhaus OTTE1, Eckernförde, Allemagne (2015) et au GEDOK, Lübeck, Allemagne (2016).

En 2011, sa composition électroacoustique “Nur Sand” a remporté un prix à l’occasion du concours Ferrari (r)écouté organisé par la radio allemande hr2-kultur et par ZKM | Institute for Music and Acoustics.

 

Isabelle Jelen

Diplômée de l’école des Beaux-Arts de Bordeaux, elle co-fonde l’association de plasticiens Cuisines de l’immédiat. Artiste polymorphe, elle réalise selon le goût du jour des vidéos, des livres, des performances, des spectacles.

Ses vidéos ont été programmées au Confort Moderne (Poitiers), à la Friche de la Belle de Mai (Marseille), au CIPM (Marseille) à Bandimage (Bourges), au Musée d’Art Contemporain de Lyon, etc.

Ses textes sont publiés par les éditions de l’Attente (Bordeaux), les éditions Patin & Couffin (Marseille) et la revue Tissu (Suisse). Elle a réalisé des lectures et des performances au CIPM (Marseille), au Capc (Bordeaux), Au salon de la poésie de Nantes, à Art 3 Centre d’Art (Valence), à Arteleku (San Sebastien), au Festival des Musiques Médiocres (France).

Depuis 2005, elle fait partie du collectif Yes Igor, qui conçoit des spectacles musicaux : Le tombeau de Spike Jones, Yes Ygor contre la guitare / Le grand combat, Yes Igor contre la guitare/ La conférence, Les Exercices de play-back, Hamlet ou l’éloge du play-back, C’est déjà ça, Encore heureux. Elle est cofondatrice du duo Monsieur Gadou & sa Secrétaire, et du trio « Calamité ». Elle est également interprète de la Cie de théâtre Pension de famille (Grigri, Les actrices, Vous n’étiez pas là). En 2017 elle créé Coïncidence avec Heidi Brouzeng et Guigou Chenevier, une composition musicale à partir des Noces de Stravinsky. Elle travaille actuellement sur une pièce musicale et chorégraphique Ciel de traîne, prolongement de Coïncidence, en compagnie d’Andrea Sitter, Heidi Brouzeng et Guigou Chenevier.

 

Monsieur Gadou 

Né en 1969. Multi-instrumentiste. Après des études de guitare classique, opte pour la poésie, puis revient à la musique avec le désir d’abattre les barrières, du bon comme du mauvais goût. Pratique de ce fait un grand nombre de genres musicaux.

Champion d’Europe de musique improvisée (1993), membre de nombreux groupes de disco, de musique électronique, de jazz, etc. Membre du collectif Yes Igor. Élève au conservatoire en classe de trombone (2010-2014). Actuellement membre de Lord Rectangle (calypso post-rock), Casser-Rembourser (punk de qualité), accompagnateur d’Andrea Sitter (danse), de Pantxix Bidart (chant basque), membre de Los Dos Hermanos (duo DJ vs guitare), et de nombreux projets de musique spectaculaire avec Isabelle Jelen.

 

Bruno Lahontâa

est artiste plasticien, scénographe et performeur. Il pratique le dessin depuis toujours et la sculpture depuis l’age de 13 ans. Il vit et travaille à Bordeaux. Il commence une carrière de designer avec l’agence Éric Raffy mais très vite s’oriente vers la scénographie et les arts du spectacle vivant.
Scénographe depuis le début des années 90, il collabore avec une quinzaine de metteurs en scène de théâtre de styles et de pratiques très variés. Il met en espace de nombreux textes allant de Nietzsche aux auteurs contemporains ; il signe une centaine de créations intégrant danse contemporaine, spectacles musicaux et jeune public.
Son expérience de la scène et son attirance pour l’art contemporain se révèlent dans un style scénographique épuré, presque minimaliste confrontant acteurs et espaces dans des « endroits » singuliers. L’objet scénique et l’acteur sont sollicités pour des enjeux proches de la performance.
Entre performance et musique il fonde en 2000 le duo Microfilmures avec Thierry Hosteins : laboratoire de musique expérimentale (entretiens avec Arnaud Laporte sur France Culture) pour la réalisation de deux albums.
Fondateur du Club Alkatraaz : mises en scène de sessions musicales publiques avec chefs d’orchestre virtuels, dans la continuité de son groupe cold wave Alkatraz (concerts festival DMA2, Jimmy, capc…).
Avec son frère Thierry Lahontâa, il crée la Erreur ! Référence de lien hypertexte non valide., outil de travail protéiforme qui leur permet de répondre à diverses commandes d’œuvres plastiques, images numériques et installations (musée d’Aquitaine, centre d’art contemporain de Girona entre autres). Expositions : Monstres, cabinet de curiosités en 2008 (pour la scène nationale de Douai), Tout va disparaître (Galerie 69, Bordeaux), Figures (musée du jouet de Figueras).Depuis 2006 Bruno Lahontâa est membre de Yes Igor, collectif d’artistes venant d’horizons différents. Tous les membres sont acteurs, musiciens et metteurs en scène de leurs spectacles .Yes Igor travaille sur des créations musicales spectaculaires s’approchant de formes théâtrales atypiques : Le tombeau de Spike Jones (2006), Le Grand Combat (2008), la Conférence (2008), Exercices de play-back (2010), Hamlet ou l’éloge du play-back (2011) et la comédie musicale Encore heureux (2015, Opéra de Bordeaux).

 

 

La Partition Rouge, avec Isabelle Jelen (Voix), Monsieur Gadou (Guitare), Tiziana Bertoncini (Violon), Projet Musical inspiré de La Partition rouge, une anthologie de textes de ces peuples que l’on dit « natifs » traduits et présentés par les écrivains Jacques Roubaud et Florence Delay. Azimut, toute ! organisé par Einstein on the beach et Bastrigue, 7 et 8 décembre 2018 à Bayonne, Bena Haiz’egoa.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires