Fabien Zocco – Littérature d’ameublement

(art numérique, poésie, arts plastiques)
en résidence du 1er mars au 30 avril 2021

La résidence à la Métive constituera la première étape d’un projet à double enjeu.

Il s’agira dans un premier temps de développer une série d’éditions à la facture inspirée des livres factices tel qu’on en trouve dans les rayons témoins des magasins
d’ameublement. Le texte de ces « vrais faux » livres sera constitué selon des règles de composition inspirées des Musiques d’ameublement d’Erik Satie, ici transposées en des protocoles d’écriture poétiques actualisés au moyen d’un logiciel spécialement conçu à cet effet.
L’élaboration de cette édition pourra se doubler d’un travail sur une seconde forme ramenant  ces textes et leur écriture minimaliste-répétitive vers l’inspiration musicale initiale.
Des extraits issus des livres constitueront le livret d’une composition vocale pour chorale, la nature mécanique du processus d’écriture des textes faisant contrepoint cette fois avec le caractère humain de l’interprétation.
Fabien Zocco
 
La démarche artistique de Fabien Zocco donne lieu à des objets ou à des situations des plus hétérogènes : film dont les dialogues sont générés par une intelligence artificielle, robots s’affrontant dans une partie infinie de jeu vidéo, automates cubiques se déplaçant au sol, araignée mécanique se comportant en fonction des émotions de l’artiste, mains robots nouant d’étranges interactions, intelligence artificielle s’efforçant d’apprendre à parler italien…
Ses oeuvres proposent ainsi les bases d’une technologie-fiction où les attributs propres à l’humain et plus généralement au vivant (la langage, la parole, le texte, le mouvement, le jeu…) sont désormais à partager et à négocier avec la machine.
Son travail a été présenté en France (Biennale NEMO, Le 104-Paris, Le Fresnoy, FRAC Poitou-Charentes, …), en Chine (Pearl Art Museum, Shanghai), au Mexique (Institut Français, Mexico), au Canada (UQTR, Trois-Rivières), en Pologne (Wroclaw), en Belgique (Biennale NTAA (Gand), Musée Royal de Mariemont (Morlanwelz)), en Allemagne (GEH8, Dresde), en Italie (LALD, Polignano a Mare) et en ligne (The Wrong – New digital art biennale).