COLLECTIF DEGRÉ 7 – SCULPTURE – ARTISANAT

Résidence du 18 au 25 octobre 2019

PRÉSENTATION DU PROJET :

Quels imaginaires, quelles techniques, quelles cultures l’omniprésence de la forêt fait-elle germer ?
La résidence de prospection / recherche à La Métive est le premier volet d’un projet sur le long terme entre le collectif Degré 7, trois sculpteurs saamaka de Guyane et des artisans et créateurs sur bois du Limousin. Il s’agira dans cette première phase d’aller à la rencontre de ces derniers (charpentier, menuisier, luthier, tourneur, bucherons, scierie, designers, architectes …). À terme, nous souhaitons proposer une réflexion plastique inédite collective dans la réalisation d’une sculpture architecturale en bois. Dans le dialogue entre les héritages techniques et culturels des sculpteurs saamaka, des artisans limousins et des jeunes artistes issus des Beaux-Arts, nous questionnerons la notion de seuil, la symbolique puissante de la porte, et le rapport au lointain, à l’autre. Le projet sera plus largement l’occasion de croiser plusieurs regards sur la forêt, ses arbres et les transformations de son bois par l’humain. Il est question de penser le lien de chacun à cette matière, et le patrimoine historique que la sculpture sur bois engage, de s’interroger sur nos outils et nos processus de production de formes.

© Degré 7 - Vue d'exposition Les voyages de la terre, galerie du Crous, Paris, 2011

© Degré 7 – Vue d’exposition Les voyages de la terre, galerie du Crous, Paris, 2011

BIO :

Degré 7 est un collectif d’artistes plasticiens qui vivent et travaillent à Paris. Nour Awada, Richard Colin, Léa Klein, Eloïse Le Gallo et Camille Rosa se sont retrouvés autour de leur curiosité commune pour les pratiques plastiques qui mettent en jeu les liens de l’Art à la création au quotidien, à la spiritualité, et par là, à l’identité culturelle. Ils questionnent les formes et les processus de création dans l’échange de la main d’un créateur à l’autre : le geste et le travail de la matière comme vecteur profond d’appréhension de l’autre.
Le collectif s’est créé en 2011 autour d’un premier projet en Guyane : travailler l’argile avec sept potières amérindiennes kalin’a. L’exposition de fin de résidence a eu lieu à Paris à la Galerie du Crous. A suivi entre 2012 et 2014 le projet Kimboto, Un arbre est tombé, cette fois-ci autour d’un échange entre les jeunes plasticiens et les sculpteurs sur bois saamaka. Cette collaboration s’est consolidée, donnant lieu à plusieurs autres résidences de créations en Guyane et en Martinique.

 

© Degré 7 - Mobilier-jeux réalisé pour Kimboto, Guyane, 2014

© Degré 7 – Mobilier-jeux réalisé pour Kimboto, Guyane, 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

5 × 2 =

Poster commentaire