Résidence du 24 mars au 6 avril 2020

sortie de résidence le vendredi 3 avril 2020 à 19:30 à La Métive

© A. Anobile d’après une peinture de J.E. Millais

© A. Anobile d’après une peinture de J.E. Millais

Titre provisoire : flou

La recherche que nous développerons à la Métive est pensé comme un deuxième volet à un projet plus large, réalisé en plusieurs temps et formats, qui interroge les liens entre systèmes de capture et corps. Mesurer, fixer, cartographier sont autant de manières d’assigner des places, de contrôler, d’instaurer des hiérarchies, de créer un système de représentation des choses, des corps, des lieux afin de pouvoir les pratiquer et s’en saisir.

Le flou en photographie semble poser d’autres rapports : à la dérobée, le mouvant se fixe sans pour autant faire image. Pourtant, quelque chose – un contour, un détail ou une masse – nous laisse une sensation. Le flou nous permettra de poser autrement la question de la représentation du corps. Que ce soit sur le plateau ou dans la prise de vue photographique, nous nous demanderons comment rendre compte de corps flous, de corps qui se dérobent à l’image. Interrogés dans leurs rapports à la représentation, nous interrogerons le visible en faisant appel à d’autres régimes de perception. Il s’agira pratiquer une vision à la dérobée, de faire image par la sensation, de chercher les endroits de frictions entre contours et mouvements, entre détails et sensations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires