Résidence photographie et dessin, Marion Poussier et Violaine de Cazenove

du 14 au 20 octobre 2019 et du 4 au 18 février 2020

Marion Poussier est photographe et Violaine de Cazenove est dessinatrice. Leur rencontre est un peu dûe au hasard, comme le sont souvent les rencontres. Une amitié est née. Ensemble elles ont pris l’habitude de s’installer quelque part : un village, une rue, un parc, un bar… et d’y rester pour observer le temps qui passe, les individus qui se croisent et les mondes qui s’entrechoquent. Alors le désir vient, sans cesse renouvelé, de transformer ces expériences en un dessin, une photographie. Cette amitié fortuite pourrait-elle devenir confrontation artistique ? Comment mêler le dessin et la photographie pour raconter un lieu, une rencontre, des histoires ? Il s’agira donc de venir s’installer un temps à La Métive afin de poursuivre ces recherches à Moutier d’Ahun.

Marion Poussier et Violaine de Cazenove ont édité ensemble un livre d’artiste Laisse de mer à l’occasion d’une résidence de création à Grandcamp-Maisy. Elles ont aussi participé à la revue Parking issue d’un projet pluridisciplinaire mené par le collectif Zirlib durant trois ans avec les habitants de la ville de St-Ouen.

Marion Poussier est photographe. Elle est diplômée de l’École Nationale Supérieure Louis Lumière. Elle a reçu en 2006 le prix Lucien et Rodolf Hervé pour sa série de photographies sur l’adolescence. Intitulée (un été), cette série a été exposée lors des Rencontres Internationales de la Photographie (Arles) sous le parrainage de Raymond Depardon et a rejoint la collection de la Fondation Cartier pour l’art contemporain ainsi que le Fonds national d’art contemporain. En 2010, Marion Poussier reçoit le prix de l’Académie des Beaux Arts. En 2014, elle est invitée par le festival Cinéma en plein air (parc de La Villette – Paris) à créer une série de films courts sur l’adolescence.
En 2015 le Centre National des Arts Plastiques lui accorde une bourse de création « soutien à la photographie documentaire contemporaine » pour un projet qu’elle mène en Iran. En 2018 elle est invitée pour une résidence de création d’une année à Clermont-Ferrand par l’hôtel Fontfreyde – centre photographique.

Violaine de Cazenove est plasticienne, scénographe et créatrice de costumes pour le spectacle vivant. Elle est diplômée de l’école de La-Cambre à Bruxelles. Depuis plusieurs années, elle crée scénographie et costumes pour diverses compagnies (l’invention de Moi, Compagnie Sans Souci, Teatrul Imposibil, Bintou Dembélé, Compagnie Barbès 35…) Elle travaille également comme collaboratrice au sein du collectif Zirlib avec Mohamed El Khatib, et mène un travail de recherche et de pratiques artistiques auprès d’habitants ou de groupes divers non professionnels intégrés aux créations du Collectif (Projet « Parking » à St Ouen en collaboration avec le théâtre de l’Odéon
et le département de la Seine St Denis, « Stadium » à Lens, « corps de ballet » à Tours.

© dessin / Violaine de Cazenove

© photographie / Marion Poussier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires