Rome, Venise et Calcutta désert(s)

en résidence du 18 au 30 juillet 2022

Rome, Venise et Calcutta désert(s ) est une forme hybride qui interroge au plateau le cinéma de Marguerite Duras. Comme pour ses livres, elle a réalisé, avec la même radicalité, des films hantés par le désir. Notre exploration nous conduit à mettre à jour le rapport qu’elle a initié entre le masculin et le féminin. La transgression des genres accompagne chez Marguerite Duras celle de la langue jusqu’à ce qu’advienne un corps nouveau ; celui de la littérature.

Notre projet « Rome, Venise et Calcutta désert(s) » après une première période en 2021, sera en résidence du 7 au 24 février 2022 à l’atelier des Marches au Bouscat (33) avant de se rendre à La Métive (23) en juillet 2022

Alors que le monde confiné s’enivre d’images de villes désertées, le peignoir d’Anne-Marie Stretter se rappelle à nous, il refait surface sur une plage oubliée dont nous ignorons le nom. Pourtant, cette image n’est dans aucun des films de Marguerite Duras. Cette scène n’existe pas, elle s’est imposée à nous. Il y a vingt-cinq ans, Marguerite Duras est morte. Nous avons appris à faire sans elle. L’absence œuvre au cœur de ses films. L’écriture cinématographique de Marguerite Duras semble très proche de l’écriture littéraire. S’il est commun de partir d’un livre afin d’établir un scénario pour enfin faire un film, Marguerite Duras fait l’inverse, elle part du film pour revenir à l’écrit. Il y a à l’œuvre derrière chacune de ses propositions une ambition immense avec laquelle elle ne négocie pas. Marguerite Duras pose les bases d’un monde qui obéit à une grammaire purement sensuelle et affective cherchant l’instant où la présence parviendra à intégrer l’absence au point de faire corps avec elle.

ÉQUIPE ARTISTIQUE

Mise en scène et adaptation : Arnaud POUJOL
Aide dramaturgique et lumières : Jean-Luc TERRADE
Avec : Aline LE BERRE, Élise SERVIERES et Yacine SIF EL ISLAM
Création musicale de Benjamin DUCROQ
Vidéo d’Erwin CHAMARD

https://www.arnaudpoujol.fr/

LA COMPAGNIE

monsieur Kaplan a pour objet la création et la valorisation des écritures contemporaines à partir de l’hybridation des champs artistiques.
https://www.arnaudpoujol.fr/monsieur-kaplan

Arnaud Poujol entre au conservatoire de région de Bordeaux puis intègre, en 1992, le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris dans les classes de Madeleine Marion, Catherine Hiegel et Jacques Lassalle. Il y affine son intérêt pour les écritures dramatiques contemporaines et collabore avec Philippe Minyana à la création du Purgatoire au CNSAD.

Il rencontre Didier-Georges Gabily et crée le rôle de Servant dans Chimère et autres bestioles. En 1997, au Jeune Théâtre National, il monte sa première pièce, Les veilleurs, pour laquelle il reçoit l’aide d’encouragement de la DMDTS (Ministère de la culture). Il partage son temps entre l’écriture de pièces et son travail d’acteur avec notamment Marcel Bozonnet, Philippe Adrien, Didier Bezace, François Kergourlay, Catherine Riboli…

 

© Clémence Poujol

 

Compagnie monsieur KAPLAN

23 place Amédée Larrieu
33000 Bordeaux

06.84.13.97.89

cie.monsieurkaplan@gmail.com

Production déléguée

Compagnie des Marches de l’Eté

17 Rue Victor Billon, 33110 Le
Bouscat 05.56.17.05.77

cmde@marchesdelete.com